La Libre Pensée s’adresse à tous les Députés et Sénateurs

Communiqué de la FNLP du 28 janvier 2016

Ne votez pas la réforme constitutionnelle Sur l’état d’urgence et la déchéance de la nationalité !

La Démocratie ne peut être sacrifiée !

Etat-d-urgence-Bernard-Cazeneuve-appelle-au-discernement_article_mainLa Fédération nationale de la Libre Pensée, aux côtés de la Ligue des Droits de l’Homme, de la Ligue de l’Enseignement et de l’Union rationaliste, appelle aux manifestations du 30 janvier 2016, partout en France.

Nous refusons que l’état d’urgence soit constitutionnalisé, ce qui en ferait une donnée permanente. Nous passerions ainsi insidieusement de l’Etat de Droit à l’Etat d’exception permanente.

Nous refusons que le grand acquis du droit du sol, issu des conquêtes de la Révolution française, soit bafoué et que soit mise en place une « nationalité » à deux vitesses.

Chaque Député, chaque Sénateur est désormais face à sa conscience et au mandat confié par le peuple.

Ne votez pas la modification constitutionnelle qui démembre la République, disloque la Démocratie, atteint l’unité de la Nation !

La Fédération nationale de la Libre Pensée demande à chacune de ses Fédérations départementales de faire parvenir, aux Parlementaires de leur département, le mémorandum ci-joint pour les informer de toutes les conséquences de cette proposition de modification constitutionnelle.

Non au coup d’Etat permanent !

Défendons la République, la Démocratie, la Laïcité !

 

TELECHARGER LE MEMORANDUM

Position des députés de Dordogne lors du scrutin à l’Assemblée Nationale du 9 février 2016 :

  • Mme Brigitte Allain, députée de la 2ème circonscription de Dordogne a voté contre le projet de loi
  • Mme Colette Langlade, députée de la 3ème circonscription de Dordogne, et M. Germinal Peiro, député de la 4ème circonscription de Dordogne, ont voté pour
  • M. Pascal Deguilherm, député de la 1ème circonscription de Dordogne, n’ a pas pris part au vote.
Publicités