Conférence de Jean Jayer « Information et communication »

Jean Jayer, membre de la CAN (*) de la FNLP, et secrétaire de l’association « Les amis de Fred Zeller » a présenté, dimanche 19 juin, à Ribérac, une conférence sur le thème « Information et Communication »

Jean Jayer introduit ainsi sa contribution :

jayer« Pourquoi ce thème pour cette conférence ?

Parce qu’il me semble que nous sommes dans une phase de grande confusion, sciemment entretenue, par de trop nombreux média et appareils politiques, entre, d’une part, ce qui ressort de l’information et de l’opinion et, d’autre part, ce qui concerne la communication politique.

Alors que ces trois notions, n’ont pas le même sens et, en conséquence la même destination.« 

et, après avoir développé cette idée, il poursuit :

« La recherche de la vérité nous commande d’aller plus au fond dans la compréhension des maux de la société, car il ne faut pas confondre débat d’idées indispensables, avec conditionnement de l’opinion publique.

Pour ce faire, je vais revenir à la source, c’est-à-dire à l’information. Comment est-elle traitée et portée à la connaissance des français ?

En France, c’est l’Agence France-Presse (l’AFP) qui recueille et diffuse les informations. Notons que l’histoire de l’AFP remonte à la création, en 1835, de l’agence Havas, pionnière des agences de presse internationales. Le 20 août 1944, un groupe de journalistes résistants reprend le contrôle de l’Office Français d’Information (organe vichyste sous l’occupation nazie) et lui donne le nom d’Agence France-Presse. L’article 2 de son statut de 1957 stipule : «  L’agence France-Presse ne peut en aucune circonstance tenir compte d’influences ou de considérations de nature à compromettre l’exactitude ou l’objectivité de l’information ; elle ne doit , en aucune circonstance, passer sous le contrôle de droit ou de fait d’un groupe idéologique, politique ou économique.».

La règle est établie clairement, elle garantit l’indépendance de l’agence et la liberté d’action de ses journalistes. C’est un bien très précieux pour la démocratie, malheureusement, trop ignoré de nos concitoyens. » (…)

« Dire que le programme du Conseil national de la résistance du 15 mars 1944 affichait fièrement et volontairement : « La pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression ; la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères ». « Nous nous en sommes pour le moins écarté.« 

et il conclura sa présentation ainsi :

« Pour conclure, avant de débattre, nous pourrions faire notre la citation de Joseph Pulitzer, homme de presse américain décédé en 1911 : « « Notre République et sa presse graviront ensemble les sommets ou bien elles iront ensemble à leur perte. Une presse compétente, désintéressée, peut protéger cette morale collective de la vertu, sans laquelle un gouvernement populaire n’est qu’une escroquerie et une mascarade. »

quelques ouvrages dont Jean Jayer s’est servi

hugo-250 LedictionnaireamoureuxdelaLaicite-250 GeorgesetLouise-250

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(*) CAN : Commission Administrative Nationale

 

 

 

Publicités