13 mai 2017 : conférence de Jo Salamero « Syndicalisme et laïcité »

 Samedi 13 mai 2017 à 14 heures 30

Bourse du Travail de Périgueux
(2 rue Bodin – au rez de chaussée salle l’Aquarium)

conférence-débat

« syndicalisme et laïcité »

 présentée par Joachim SALAMERO
président d’honneur de la Fédération Nationale de la Libre Pensée

syndicaliste et Libre-Penseur

chaque année, lors de son congrès national, la Libre Pensée choisit un sujet de question à l’étude. Ainsi, lors de son dernier congrès, à Bourg-lès-Valence, la Libre Pensée a sélectionné le sujet « syndicalisme et laïcité »

Extrait de la Charte d’Amiens adoptée par la CGT en son 9ème congrès (8-13 octobre1906) :

La CGT groupe, en dehors de toute école politique, tous les travailleurs conscients de la lutte à mener pour la disparition du salariat et du patronat… Le Congrès déclare que cette (…) besogne, quotidienne et d’avenir, découle de la situation des salariés qui pèse sur la classe ouvrière et qui fait, à tous les travailleurs, quelles que soient leurs opinions ou leurs tendances politiques ou philosophiques, un devoir d’appartenir au groupement essentiel qu’est le syndicat. Comme conséquence, en ce qui concerne les individus, le Congrès affirme l’entière liberté pour le syndiqué, de participer, en dehors du groupement corporatif, à telles formes de lutte correspondant à sa conception philosophique ou politique, se bornant à lui demander, en réciprocité, de ne pas introduire dans le syndicat les opinions qu’il professe au dehors. En ce qui concerne les organisations, le Congrès déclare qu’afin que le syndicalisme atteigne son maximum d’effet, l’action économique doit s’exercer directement contre le patronat, les organisations confédérées n’ayant pas, en tant que groupements syndicaux, à se préoccuper des partis et des sectes qui, en dehors et à côté, peuvent poursuivre en toute liberté la transformation sociale . »

  • Y-a-t-il un rapport entre ces deux conceptions (Laïcité et Charte d’Amiens) ? Si oui, lequel ?

  • Le combat de défense de la laïcité a toujours été porté par le syndicalisme qui se réclame de la Charte d’Amiens. Pourquoi ?

  • Ce combat est-il toujours d’actualité et doit-il être réaffirmé ?

  • Y-a-t-il une rencontre possible et nécessaire entre la Libre Pensée et le Mouvement ouvrier syndical organisé ?

    Venez nombreux, avec vos questions ou vos expériences.

Un pot fraternel clôturera nos débats vers 17h

pour tout renseignement tél. 05 53 08 28 03

Publicités

Le Groupe Fred Zeller reçoit Violette Folgado sur RLP lundi 10 avril 2017

Interview de Violette Folgado,
présidente du comité Dordogne-Palestine,
sur RLP, lundi 10 avril 2017

 

Violette Folgado est présidente du comité Dordogne-Palestine.

Elle assure également la responsabilité du collectif 24 du mouvement de la Paix

Elle est aujourd’hui 10 avril 2017, reçue par le groupe Fred Zeller sur l’antenne de RLP, et annonce l’initiative prise par le collectif 24 ce mercredi 12 avril 2017

 

Pour échanger sur ce sujet, contactez le Groupe Fred Zeller

courriel : contact@lpdordogne.fr

 

Le Groupe Fred Zeller sur RLP lundi 3 avril 2017

« Les religions contre les femmes »

L’affaire du couvent de Tuam

 

 

Le pape actuel, dit pape François, a apporté son soutien à la « Marche pour la vie qui a réuni le 22 janvier à Paris des manifestants hostiles à l’IVG ; rappelons également les propos du nonce apostolique en France, le cardinal Luigi Ventura : »Au delà de la légitime manifestation en faveur de la défense de la vie humaine, le Saint-Père encourage les participants de la Marche pour la vie à œuvrer sans relâche pour l’édification d’une civilisation de l’amour et d’une culture de la vie« .

« œuvrer sans relâche pour l’édification d’une civilisation de l’amour et d’une culture de la vie » ??? Près de 800 corps de bébés ont été retrouvés dans une fosse commune, à Tuam (Irlande) ; ces enfants étaient ceux de mères célibataires enfermées au couvent de Tuam, géré par les sœurs du Bon Secours ….

 

Pour échanger sur ce sujet, contactez le Groupe Fred Zeller

courriel : contact@lpdordogne.fr

 

Parution de « La Raison » N° 620

L’Editorial du président

Certamen bonum certavi
(j’ai mené le bon combat)

ob_0ef09e_jean-sebastien-pierre-libre-pensee-im

Un de nos communiqués titre  : Vierges 0, Libre Pensée 2. La vierge de Publier doit se replier sur un terrain privé et les déménageurs sont à l’œuvre. La Vierge des Granitiers, prévue sur la voie publique à Brusvil à la place de Dinan doit s’installer ailleurs. C’est indubitablement un bon score pour un match qui n’aurait jamais dû avoir lieu. Est-il donc si difficile de respecter la loi de 1905 ? Pourquoi délibérément violer son article 28, parfaitement explicite  ? Pourquoi cela ne se fit-il que dans les quinze dernières années ? De 1905 aux environs de l’an 2000, il n’y eut pas d’installation de symboles religieux en terrain public, et ni les catholiques, ni les juifs, ni les musulmans, ni les protestants, ni les orthodoxes, ni les hindouistes, ni les bouddhistes, ni les témoins de Jéhovah ne s’en portèrent plus mal, pas plus que les athées, agnostiques ou indifférents. Au contraire, cette abstention partagée assura la paix civile religieuse et garantit la liberté de pensée, ainsi que la célébration des cultes.

Évidemment, l’opération est avant tout politique, un certain nombre d’Elus considérant que l’affichage des racines chrétiennes de la France doit supplanter la laïcité. Elle s’est livrée sur le terrain du symbole, mais tout symbole a un sens profond. A bas la laïcité, c’est le fond de la pensée de ces Elus réactionnaires. Il était juste et nécessaire de livrer la bataille.

Lire la suite de la présentation

pour vous procurer ce N° de La Raison, contactez le groupe Fred Zeller : contact@lpdordogne.fr